28/02/2006

Amsterdam 3 : Un moment intense...

Nous sommes déjà sur place dès le matin... Disposant de tickets tribunes, nous partons en groupe vers le centre ville!

Mais où aller??? Nous optons finalement pour... l'hôtel choisi par les 4 irlandais. Une fois sur place, nous nous rendons compte qu'il n'y a pas énormément de monde. Très facile dès lors pour nous tous de trouver une place directement derrière les barrières de sécurité placées là. Et l'attente commence. On parle un peu de tout et de rien, mais surtout de U2 avec les autres fans présents.

A un moment donné, cela s'anime. Des bagages sortent de l'hôtel. Ils sont numérotés et portent quasi tous un discret autocollant U2//Vertigo Tour. Une petite demi-heure plus tard, nous sommes tous récompensés de notre attente. Bono sort à son tour! Et il commence à faire le tour des fans présents. Très disponible, il signe des photos, des livres, des pochettes d'album et échange quelques mots avec tous! Je ne suis pas trop fétishiste donc je n'ai rien à lui faire signer. Je lui tends simplement la main et me penche vers lui. Dans mon anglais plus qu'approximatif, je lui dit que Nickie (qui est à mes côtés) et moi les avons vu pour la première fois à Bruxelles en ... 1981. Sa réponse est "géniale" : il me tient toujours la main, recule un peu et fait mine de me dévisager pendant quelques secondes, s'approche à nouveau et me glisse "It's great to see you again!". The Edge le suit de quelques minutes. Adam a commencé son tour de l'autre côté et semble lui aussi très disponible. Trop sans doute car quand Bono a fini son tour ils embarquent tous les trois. Adam n'était plus qu'à 5-6 mètres de moi... Finalement, le seul que nous n'aurons pas vu, Larry, quittera l'hôtel une petite dizaine de minutes plus tard en lançant un furtif signe de la main... S'il avait pu faire entrer la Mercedes dans le hall de l'établissement, je crois qu'il l'aurait fait!

 

Nous rejoignons, tous tout exités par ces quelques moments, le centre d'Amsterdam! Nous y retrouvons une jolie brochette d'autres fans du forum u2achtung! Les commentaires sur le début de la tournée vont bon train et déjà des discussions les "temps forts" font surface : Bruxelles, c'était le premier, fort attendu...; Dublin 3, inoubliable, intense, une soirée de folie; Gelsenkirchen, un stade fermé d'où une qualité sonore exceptionnelle et comme sa toiture est opaque un light-show complet; Paris 1, une ambiance et un public de rêve! Un godet de temps à autre, une pause-repas puis nous gagnons l'Arena où nous allions assister, mais ça on ne le savait pas encore, à un autre tout tout grand moment de ce leg européen!

 

Je suis cette fois placé en tribune latérale, assez près de la scène mais pas trop perpendiculairement à celle-ci pour ne pas voir Larry.

Le concert commence et point de vue set-list, on pourrait s'attendre à avoir globalement un nouveau copier/coller agrémenté d'un petit changement... Le plus frappant, c'est l'attitude du groupe sur scène. Ils semblent vraiment "détendus". C'est un peu comme s'ils jouaient libérés de toute contrainte. Leur musique paraît dès lors encore plus fluide qu'à l'accoutumée.

Première petite surprise lorsque les premiers accords de Who's gonna ride... crépitent!

Un peu plus tard, bono fera monter sur scène... Et non, pas une "jeune et jolie fille" mais un grand garçon body-buildé qui fera exploser le stade de rire, Bono y compris, lorsqu'il le prendra dans ses bras comme un vulgaire pantin de chiffon (pourtant, il a l'air de faire son poids le Bono!) et se mettra à tournoyer sur scène, Bono tentant de continuer à chanter tant bien que mal!  

 

Mais ce n'était encore rien! La set-list reprend sa forme "traditionnelle" puis arrive le tout tout beau moment de la soirée : la disparition de Running to stand still et son remplacement par Miss Sarajevo !!!

Quelle émotion, quelle intensité dans cette interprétation! j'en frissone encore en écrivant cela aujourd'hui! Mais ce jour-là, j'ai été touché de plein fouet, je n'ai pas pu, je n'ai pas su empêcher mes larmes de couler! Un pur moment d'extase!

En plus, quel beau texte juste avant la séquence "Droits de l'Homme" qui défile sur le grand écran... Le concert se poursuit, toujours dans cette même ambiance très conviviale. Le groupe joue en s'amusant. De près, cela se voit encore plus!

Mais il ne s'est pas fini sans deux derniers "extras" : Original of the species vient s'intercaler entre All because of you et Yahweh durant le second rappel qui se ponctuera non pas par la répétition de Vertigo mais par 40!

Un très très beau concert en définitive! On a eu de tout : du rock, de la puissance, de la sensibilité, de l'émotion, du plaisir! Un cokctail explosif et réussi! Et dire que parfois certains me demande si cela ne me blase pas trop de les voir aussi souvent...

 

22:26 Écrit par namurw | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

ON NE S'en lasse jamais et puis ta bien raison d'en profiter c'est pas toutes les années que U2 nous fait une tournée, et ils savent faire de belle surprise comme cette belle soirée d'Amsterdam où les boys sont bien musclés mdr.

DSL de me répeter lol mais superbes photos

Écrit par : lolo69 | 19/04/2008

BRAVO pour ta belle rencontre du matin ta patience et ta fidelité ont été superbement remerciées

Écrit par : lolo69 | 19/04/2008

bono jet'aime je suis hyper surper archie folle de u2 !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : imane | 12/06/2008

Les commentaires sont fermés.