23/01/2006

Paris II

Pour le deuxième concert parisien, nos places "pelouse" devaient arriver via Martine, Goubi & Renaud qui descendaient avec les cars Eurotickets affrètés pour l'occasion. C'est avec eux que nous remonterons en Belgique après le concert. Concert qui était aussi le premier de la deuxième colonne de ceux auxquels j'allais assister en Europe. Et oui, déjà à mi-chemin de ce leg...

 

Places "pelouse", cela voulait donc dire pour nous être au plus tôt devant la bonne porte afin d'être aussi près que possible de la scène...

Le hic, c'est que notre arrivée tardive à l'hotel et le temps qu'il a fallu poireauter à l'acceuil avant qu'on ne retrouve notre chambre... Pas possible de sortir du lit aux aurores. Faut aussi avouer qu'on était pas encore tout à fait rettapés du périple Vienne-Katowice-Berlin...

 

Il était pas loin de 9h quand nous sommes arrivés dans la salle du petit déjeuner; et vu ce qu'il restait, il était plus que temps !!!!

Après avoir récupéré nos bagages, nous nous mettons en route vers St Denis.

 

Une fois au SDF, nous en faisons le tour, à l'aise. Il est 10h15. Il y a déjà du monde mais on ne peut pas parler de foule.

 

Cela nous donne l'occasion de rencontrer quelques forumiens de u2achtung.com, d'échanger quelques souvenirs, de faire de nouvelles connaissances.

 

J'en profite pour envoyer un SMS à Goubi et Renaud pour qu'ils me communiquent au plus tôt la porte devant laquelle aller les attendre.

Ben, y savent pas... Les tickets doivent leur être remis à la halte de midi...

 

Ils les recevrons finalement peu avant d'arriver à Paris!

 

Vous l'avez déjà compris, on était pas dans les starting blocks à l'ouverture du stade!

Du coup, on s'est balladés autour du SDF.

 

Nous sommes restés un bon moment au podium ou un concours-karaoké permettait à ceux qui y participaient de rentrer dans l'enceinte quelques minutes avant les autres et donc d'être dans la partie avant de la fosse. Une chouette idée, un peu vache pour les quelques-un qui avaient passé la nuit là entre les deux shows.

 

On y a entendu du bon et de l'exécrable, mais comme chez Jacques Martin, tout le monde a gagné... Et c'était franchement marrant par moments. Un peu agaçant, les greluches hurlantes engagées pour "créé" l'ambiance autour du podium.

Peu avant 16h, Goubi me préviens par SMS que les cars sont à proximité du stade.

 

Nous les retrouvons au parking et revenons avec eux vers le SDF.

 

La chaleur est écrasante. La plupart des buvettes sont si bien garnies qu'il semble impossible d'y commander quoi que ce soit, les terrasses ne désemplissent pas.

 

Vu l'heure, inutile pour nous de faire la file pour malgré tout être en fond de fosse... J'emmène alors tout mon petit monde à une buvette placée là juste pour nous : elle est située entre deux portes, il n'y a donc quasi personne. Nous la monopoliserons de 16h08 à 21h20!!! Elle fut d'ailleurs rebaptisée "La Buvette de John"...

Vu l'heure, nous entrons dans le stade bien après les prestations de The Music et Snow Patrol... Mais juste à temps pour entendre le Wake Up d'Arcade Fire emplir les lieux et assister à l'arrivée de U2 sur scène.

Je me suis faufilé et suis finalement pas très loin des barrières séparant les deux parties de la fosse, côté Adam cette fois. Pas trop mal mis pour prendre quelques photos. Mais ici, faut être prudent. Pas mal d'histoires ont circulé sur la soirée d'hier et la sévérité du service d'ordre à ce sujet!

 

L'après-midi, j'ai même été choqué et outré d'entendre un des vigiles raconter qu'il avait saisi un appareil, détruit une carte mémoire et expulsé du stade un type la veille. Le plus drôle, d'après lui : la tête de ce pauvre gars une fois de l'autre côté des grilles... Lamentable!

Bon, je me lance. Une photo par-ci, une photo par-là... Mais impossible de regarder devant, derrière, à gauche et à droite à chaque fois!

 

Et ce qui devait arriver, arrive... Un colosse en polo noir me fait signe d'approcher. Je m'exécute et une fois à la barrière, je le remercie de me proposer une meilleure place... "Me prends pas pour un con!" me lance-t-il et l'instant d'après, j'ai l'impression de prendre l'ascenceur : à deux, ils me font passer de l'autre côté et me voilà emmené vers la sortie entre ces deux molosses...

 

J'en mène pas large...

Ils m'accompagnent jusqu'à une table où un de leurs collègues est en train d'examiner une caméra. Il en retire la batterie et la cassette, la rend à son propriétaire qui est accompagné vers la sortie. Ses supplications seront vaines, il se retrouve dehors... Gloups!

 

Le type avant moi a un petit digital (à mon avis un 3x optique), le gars jette un coup d'oeil, retire les piles le lui rend, il peut redescendre.

 

C'est mon tour...

Heureusement, la veille j'étais placé loin... Il visualise les photos et ne voit que le groupe pris de l'autre extrémité du stade. Il me rend mon appareil et me dis que je peux redescendre mais pas ici devant, en fond de fosse.

 

Soulagé le Namurwè...

 

A posteriori, je pense qu'ils faisaient surtout la chasse aux enregistrements son & images vidéos, pas tellement aux photos.

Je ne courrerai pas jusqu'à l'autre bout du stade. Je dévalle le premier escalier et me retrouve en tribune Or.

 

Personne ne m'embètera, j'y suivrai la fin du concert et y ferai encore quelques photos.

Le concert en lui-même fut un bon concert U2, mais il m'a semblé moins spontané et moins vivant que celui de la veille. (qui c'est vrai fut d'une intensité bien au-dessus de la moyenne)

 

La set-list ne surpris finalement personne et c'est bien normal.

Ce fut un concert du Vertigo Tour au milieu des autres concerts de la même tournée. Le groupe y a fait un ballayage de sa carrière tout en jouant une majorité des morceaux du nouvel album.

 

Pas encore une tournée "Best Of", ni vraiment une tournée promo de l'album...

 

Ce qui m'a dérangé ce soir-là, c'est d'avoir l'impression que le groupe était là parce qu'il le fallait, en vrai pros. Donc un concert tecnhiquement en place mais presque sans âme... Manquaient-ils de sommeil? Un soir de lassitude?

 

Qui sait, et qui saura jamais!!!

Pour le retour nous avons été séparés, Martine Goubi et Renaud, pour qui il fallut interrompre une fois ou deux le voyage, dans un car, nous dans l'autre.

 

J'y suis tombé endormi, signe manifeste d'épuisement pour moi qui n'arrive en général par à m'assoupir dans un engin en mouvement.

 

Nous sommes rentrés à la maison vers 4h du matin et le réveil le lendemain fut pénible... Enfin, trois petits jours de bureau avant de les retrouver à Amsterdam!

22:09 Écrit par namurw | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

.. Oh!
Un namurwès !

Écrit par : Cederik | 23/01/2006

bravo pour tes superbes photo et ton résumé trés intéressant et bien rigolos et rrrrr les méchants vigiles...

Écrit par : lolo69 | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.